Stratégie de protection pour les cépages

La stratégie de protection a une base identique pour tous les cépages ; les variations proviennent de la protection contre les vers de la grappe entre raisin de table et raisin de cuve.

Mildiou, l'encadrement de la fleur est toujours la stratégie indispensable quelques soient les conditions météorologiques ,  cette année 2 traitements le 10 mai et le 25 mai; s'abstenir de travailler le sol ou de faire de la poussière en périodes à hauts risques, ne pas rogner ni écimer mais conduire la vigne. Dépointage si nécessaire pour passer avec le tracteur et aération des grappes une face sur deux côté soleil levant.

Traitements encadrant la fleur:

  • 10 mai : association de trois formes de cuivre sulfate (Bouillie Bordelaise RSR), hydroxyde (Kocide) et engrais foliaire (Labicuper) respectivement à 600g, 400g et 320 ml dose/ha. Le traitement est dirigé, deux buses ouvertes de chaque côté, 1 rang sur deux à 100 litres/ha. Soit 290g de cuivre métal /ha
  • 25 mai :  association de deux formes de cuivre hydroxyde (Kocide) et engrais foliaire (Labicuper) respectivement à 800g et 1.6l/ha, avec un mouillant afin de résister au lessivage Héliosol à 0.4L/ha. Traitement dirigé 1 rang sur deux. Soit 480g de cuivre métal /ha

Puis la pluie, l'hygrométrie et les bulletins d'avertissement ont dicté les autres cycles de protection :

  • 6 juin : Kocide et Labicuper respectivement à 600g et 1.2l/ha, avec Héliosol à 0.4L/ha. Traitement dirigé 1 rang sur deux. Soit 306g de cuivre métal /ha
  • 13 juin en acompagnement du soufre contre oïdium : kocide à 800 g/ha soit 280 g de Cu métal/ha.traitement dirigé 3 buses, toujours 1 rang sur deux
  • 29 juin en accompagnement du soufre et préventivement par rapport à une phase à risque : kocide 900g et Labicuper 0.1l. Traitement tous les rangs à 200L/ha et 3 buses

soit au total 1.673 g de Cu métal/ha/an avec une protection parfaite

La stratégie contre l'oïdium a intégré l'utilisation d'un SDN (stimulateur de défenses naturelles) le Fénugrec (Stifénia) avant fleur 1.5 kg/ha seul.

puis utilisation du soufre micronisé (Microthiol) à dose réduite par rapport à la dose homologué de 3 à 6 kg/ha maximum. 5 traitements en tout aux mêmes dates que la protection contre le mildiou.

Ceci a été juste pour assurer une protection parfaite sur une parcelle à forte hygrométrie (légère cuvette). il a fallu passer une deuxième fois à une semaine d'intervalle et aérer fortement les grappes.

Mon angoisse a été trop forte tout le long de la saison. Je pense avoir été trop loin dans la réduction de dose avec beaucoup de prise de risque sur un champignon capricieuxet intelligent. je considère l'oïdium plus difficile à cerner et donc à maîtriser notamment en agriculture biologique raisonnée.

Plus de poudrage de soufre depuis 2009 même si c'est très efficace : trop de déperdition dans l'air, de pollution du voisinage, désagréable pour moi (qui traite) et pour les employés qui effectuent les travaux sur vigne.

Vers de la grappe : mise en place de deux pièges sur deux parcelles éloignées (haut et bas des vignes).

Par principe la première génération n'est pas traitée , la deuxième et troisième générations ont été traitées en fonction des vols, cette année le 25 juin et le premier août, tous les rangs face par face et dirigé vers les grappes.

Le premier traitement est réalisé sur raisin de table et de cuve, la deuxième sur raisin de table uniquement.

Je constate depuis 2011 que le vol se poursuit tardivement avec une nécessaité de ciselage surr raisin de table récolté début octobre. J'envisage en 2013 de réaliser un traitement en septembre, après le premier passage de récolte, selon le piègeage.

Télécharger le fichier calendrier_traitement_riman_2011.pdf